Salle 36 sur les réseaux sociaux :

BTOY - Espagne

Street artiste, photographe et pochoiriste barcelonaise. Andrea Michaelsson alias Btoy fait ses débuts dans le street art en 2002, en apposant ses pochoirs dans les rues de Barcelone. Les murs comme principal support, elle les aime décrépis aux surfaces irrégulières, ceux qui se décomposent et où l’on peut lire le passage du temps. Btoy peint des personnages féminins dont le regard et l’expression interpelle et donne à réfléchir sur l’image de la femme et sa construction dans le temps. De Louise Brooks à Judith Garland, ses portraits inspirés par d’anciennes photographies en noir et blanc, se caractérisent par une palette de couleurs vives et un coup de pinceau énergique. Reconnue sur la scène internationale du street art, Btoy a été invitée par Bansky au Cans Festival en 2008, aux côtés des meilleurs artistes pochoiristes du monde. Ses travaux sont exposés dans plusieurs galeries dans le monde, Los Angeles, Londres, Mexico, Barcelone ou encore Bruxelles.
www.flickr.com/btoy

————————————————

GR170 - Espagne

Street artiste espagnol basé à Barcelone. GR170 dit Grito fait ses débuts dans la rue au début des années 2000. Ses réalisations tournaient alors autour d’icônes simples comme des mains ou des poissons aux bouches grandes ouvertes, ce qui lui a valu le surnom «Grito» (cri en espagnol). En 2006, il rejoint le collectif de street artistes Mixed Media, avec entre autres Aryz, Visage et Poseydon. Mixant spray, marqueurs et rouleaux, GR170 s’inspire des dessins animés, des jeux-vidéos et de la culture punk pour réaliser des fresques gigantesques aux détails multiples. On y retrouve des personnages aux traits noirs, amusants et colorés qui font écho à l’univers enfantin. 
www.gr170.com

————————————————

SMITHE ONE - MEXIQUE

Autodidacte et multidisciplinaire, le mexicain Smithe One est un street artist, designer graphique, illustrateur et musicien à ses heures perdues. Il réalise des graffiti à l’âge de 13 ans, influencé par des vieilles bandes dessinées locales, les films de science-fiction et le style graphique des années cinquante. Artiste à l’univers surréaliste et décalé, Smithe One ne cesse de réinventer son style et s’essaie avec brio à différentes techniques. Ses travaux relèvent des thèmes tels que l’existentialisme, l’individualité de l’être humain et son rapport à la machine. Il a exposé en Allemagne, France, Royaume-Uni, Espagne, Usa et au Mexique.
www.smitheone.tumblr.com

————————————————

SEHER ONE  - MEXIQUE

Né à Mexico, Seher One grandit en admirant les graffitis sur les murs de la capitale. Il s’intéresse au graffiti à l’âge de 16 ans et fait des études en design et communication visuelle à l’Ecole Nationale des Arts Plastiques pour se spécialiser dans l’illustration. Au pinceau, à la bombe aérosol ou à la souris, les réalisations de Seher One évoluent dans un environnement aux couleurs vives et aux formes surréalistes et imaginaires. Puisant son inspiration dans la nature, le mouvement des choses et la simplicité des lignes, ses illustrations ont fait la couverture de nombre de magazines, entre autres Toile, Dibujarte, Migala et Nylon Guys. Seher One compte également plusieurs participations à des expositions et des projets de collaboration et réussit à se tailler une belle place sur la scène graffiti internationale.
www.seherone.com

————————————————-

MILLO - ITALIE

Street-artiste italien, Francesco Camillo Giorgino dit Millo est connu pour ses oeuvres de grandes dimensions. Ses fresques, souvent peintes avec des lignes en noir et blanc, intègrent des éléments architecturaux et dépeignent des personnages en exploration du paysage urbain qui les entoure. En 2014, Millo remporte le B.Art (Arte in Barriera), compétition qui lui permet de réaliser pas moins de 13 grandes oeuvres murales dans la ville de Turin. Millo compte également diverses participations dans des festivals européens de street art et expose son travail dans plusieurs villes à travers le monde, entre autres Rome, Milan, Bologne, Florence, Londres, Paris, Luxembourg et Rio de Janeiro. 
www.millo.biz

————————————————-

NORMAL - MAROC

Graphiste et illustrateur de formation et de profession, Abid Ayoub dit Normal est un graffeur marocain de Agadir. Diplômé de l’école Artcom en 2011, il passe trois ans dans le milieu professionnel où il travaille pour des compagnies privées avant de décider de se consacrer aux disciplines qui lui tiennent à cœur, entre autres la bande dessinée, le street art, la calligraphie et l’art arabo-islamique. Membre du fanzine marocain «Skefkef» et créateur du projet «Boras», Normal est également le co-fondateur de l’association «Ligature» pour le développement culturel.
www.normal-is-normal.tumblr.com

———————————————

RESIDENCE avec NEOK - FRANCE

Graffiti artiste et peintre français, Kevin Neok découvre le graffiti à la fin des années 80 et pratique son art dans l’illégalité. Petit fils du peintre Henry W.Westel, c’est dans l’atelier de ce dernier qu’il fait son initiation à l’art du dessin et de la peinture. Considéré comme l’un des précurseurs du freestyle organique, il ne délaisse pas la lettre pour autant et affectionne particulièrement le wild style. Son travail tourne principalement autour du mouvement, des jeux d’ombres et de lumière. Activiste du mouvement Hip Hop, il a été nommé Zulu au sein de la ZuluNation. En 2011, Neok s’installe au Maroc et s’investit dans le développement de sa scène graffiti. 
www.flickr.com/photos/neokone

ED ONER - CASABLANCA

Natif de Casablanca, Ed Oner pratique le dessin et la peinture dès son enfance. Titulaire d’un baccalauréat en arts appliqués et graphiste de profession, son style mêle portraits et lettres aux formes géométriques. Il compte plusieurs participations à des événements de street art, entre autres Cosmopolites à Casablanca et Jidar à Rabat.

BASEC - BERRECHID

Basec est un graffeur basé à Berrechid. Détenteur d’un baccalauréat en art appliqués et d’un diplôme en production graphique, il peint depuis 2010. Influencé par des crews et des graffeurs américains et européens, son travail repose essentiellement sur les lettres et les typographies.

GERO - CASABLANCA

Mehdi Moutawakkil alias Gero est un graffeur casablancais en exercice depuis 2008. Adepte de la bombe aérosol et du «graffiti writing», il peint des murs à partir de croquis préparatoires établis dans ses blackbooks.

MEVOK - TANGER

Ismail Yemlahi alias Mevok fait ses débuts dans le graffii en 2009. Ouvert à toutes les techniques et styles, il préfère pratiquer sa passion en freestyle, sans préparation. En mai 2015, il participe à la réalisation d’un mur collectif lors du festival Jidar, Toiles de Rue.

voir aussi :

Tous les evenements :