A SARAH

Chère Sarah,

Tu es entrée dans nos vies sans prévenir, il y a un peu plus de sept ans, avec tes grands rêves de productrice, tes cheveux ébouriffés et tes airs de guerrière solitaire. Sacré caractère. Comment pouvais-tu ne pas en avoir ? Grande survivante parmi les survivants, toi qui a du te battre pour rester en vie, contre peines et maladie. Tu es partie bien trop tôt. Du moins pour nous, car là où tu es, tu dois nous rire au nez. Tu dois nous chanter Basaata. N’est-ce pas ?Sarah. Grâce à toi, des centaines de musiciens connaissent désormais leurs droits. Les plus chanceux, tes tant aimés Haoussa te pleureront certainement plus, pour avoir été plus qu’une productrice, une véritable amie. Saches-le. Nous serons beaucoup plus nombreux à te regretter que tu ne l’aurais pensé. Nous t’avons aimée. Nous penserons à toi. Nous prierons pour toi. Merci d’avoir partagé nos rêves. Merci d’être restée parmi nous, jusqu’au bout. Repose en paix.

———————————————————-
Sarah  Hajlblum
(1972 -2014)

Productrice, éditrice, tourneuse et productrice exécutive, Sarah Hajlblum a monté et défendu des contrats d’artistes comme les Positive Black Soul, Raggasonic, Grand Corps Malade, Fredy Massamba, Abdallah Oumbadougou ou Ray Lema.Membre du collectif bouchazoreille, collaboratrice depuis des années du printemps de Bourges, elle est fondatrice et directrice de Basaata productions, label indépendant qui travaille depuis plus de quinze ans à aider les artistes émergeants à se développer, à se professionnaliser, et à les accompagner chacun avec des outils adaptés.

voir aussi :